Maladie d’hashimoto, une maladie auto immune

La maladie d hashimoto concerne beaucoup de monde, trop de monde.

C’est une maladie auto-immune qui touche la thyroïde. Elle est causée par l’agression des anti-corps sur les propres cellules de l’organisme.

La maladie de hashimoto n’est pas récente, mais elle n’est pourtant pas complètement erradiquée.

Normalement la thyroïde compense en augmentant son activité, mais la destruction progressive des cellules conduit à une diminution du volume de la glande et donc à un déficit hormonal.

C’est généralement à partir de 40 ans que les symptômes se déclarent chez les femmes.

Maladie d'hashimoto

La maladie hashimoto se détecte par le porteur par une gêne au niveau de la base du cou, là où se situe la thyroïde. La gêne se transforme en masse, en volume plus ou moins gros et dur.

Cette masse, un gloitre peut aller jusqu’à gêner pour la respiration ou pour parler et manger.

Des changements vont apparaitre dans la vie de tous les jours

La maladie auto immune hashimoto commençant avec ce gloitre va bouleverser le quotidien.

Pendant la phase d’hyperthiroïdye, de la tachycardie peut apparaitre, des diarrhées, des sueurs, des tremblements, …

Il va falloir consulter rapidement.

Après la phase d’hyperthyroïdie, la glande s’atrophie pour entrer dans une phase d’hypothyroïdie.

D’autres symptômes apparaissent comme la bradycardie, la constipation, des frissons, etc.

Il ne faut pas attendre pour consulter un spécialiste quand les premiers symptômes se font ressentir.

Si possible il faut consulter dès qu’une gêne au niveau du cou se fait sentir, surtout chez la femme de plus de 40 ans.